4. ASDF - Le contexte paysager

Pour évaluer l’impact qu’aura un bâti d’antenne sur les environs, il faut commencer par établir le contexte paysager, soit la description des caractéristiques physiques du secteur entourant le site envisagé pour l’érection de l’antenne.

Il existe huit caractéristiques d’identification. Elles se décomposent comme suit.

UTILISATION DU SOL

Naturelle: Paysage dominé par de grandes zones de végétation naturelle (arbres, buissons, herbe), un relief laissé intact (collines, ruisseaux, falaises), sans trace d’une présence humaine ou d’exploitation.

Agricole: Paysage modifié, composé de champs et d’enclos, d’arbres isolés et d’exploitation en lien avec les activités agricoles (hangars, maisons de ferme, clôtures, canalisations, lignes électriques et voies de circulation).

Résidentielle: Secteur développé composé d’habitations à un ou deux étages, d’aménagements au bord des chemins (clôtures, haies, murets) et d’éléments paysagers formels (rangées d’arbres et jardins d’ornement).

Espace vert: Aires libres associées à l’exploitation et qui fournissent des lieux d’activités structurées ou non. Elles se composent d’arbres, de surfaces à planter, de terrains de jeu et de terrains de sport.

Industrielle: Paysage composé principalement d’entrepôts, de hangars et d’autres structures en lien avec des activités de fabrication.

Utilisation mixte:Utilisation associée aux zones urbaines et consistant en un mélange de formes d’exploitation (commerciale, résidentielle, industrielle) de tailles variables allant de bâtiments à deux étages plus gros jusqu’à des édifices urbains de plus grande envergure.

TOPOGRAPHIE

Plate: Paysage sans dénivellement apparent.

Ondulante: Zones présentant de légères variations de paysage, dont des monticules, des lits de ruisseau, des levées et des pentes douces.

Variation modérée: Dénivellements prononcés et éléments topographiques comprenant collines, vallées, côtes et escarpements.

Variations marquées: Variations topographiques majeures marquées par des dénivellements importants créant un paysage comportant de grandes collines, des côtes prononcées, des escarpements et des cours d’eau enchâssés dans l’ensemble.

BÂTI

Petite échelle, faible densité: Développement unique ou isolé entre de grands blocs ou de grandes zones de terrain.

Échelle moyenne: Développement sur un ou deux étages à l’intérieur de zones ou de blocs de terrain plus petits.

Grande échelle / industriel: Masse de bâtiments plus grande relativement aux terrains environnants, créant une empreinte bâtie plus importante.

Ville: Bâtiments plus hauts et plus fréquents, absence d’espaces verts; le développement domine le paysage.

SILHOUETTE

Unie: L’interface entre le ciel et les toits environnants et le faîte des arbres aux lignes de crête (la ligne de rencontre entre le ciel et le sol) montre peu de variations (angle, fréquence, rythme, échelle).

Variable: La combinaison de la diversité des bâtiments, d’arbres de hauteurs différentes et d’autres éléments forme une silhouette dynamique aux échelles, formes et angles qui changent constamment.

CONFINEMENT

Ouvert: Endroit ou site sans bâtiments ou infrastructures qui entourent la localité, créant une vue panoramique (ex. : parcs ou champs).

Frontières fragmentées: La présence de quelques bâtiments crée un écran laissant voir, ici et là, les localités environnantes, créant un assemblage varié de vues filtrées (ex. : rue résidentielle, école, centre commercial).

Fermé: La localité ou le site est majoritairement ceinturé par les bâtiments environnants qui définissent le confinement du site (ex. : rue urbaine, place ou square).

VEGETATION

Aucune: Absence complète de végétation, qu’il s’agisse d’arbres ou de buissons.

Isolée: Composée de petits taillis (groupes) individuels d’arbres de champs ou de jardins.

Groupes d’arbres: Collection d’arbres dans un secteur donné. Ex. : arbres bordant les rues, allées, lignes d’arbres brise-vent et petits boisés (groupes de 5 à 10 arbres).

Boisés et forêts: Vastes secteurs de végétation exotique, semi-naturelle et naturelle, comme des plantations forestières et des zones forestières vierges.

ÉQUIPEMENTS DE TÉLÉCOMMUNICATIONS DÉJÀ INSTALLÉS

Aucun: Aucune pièce d’équipement de télécommunications sur le site ou dans la localité.

Isolés: On peut voir des pièces d’équipement ici et là; elles sont perçues comme des objets isolés.

Groupes d’éléments: Collection d’équipements de télécommunications formant des éléments remarquables dans le paysage.

COULEUR

Uniforme (harmonieux): La couleur et la coloration de la localité sont jugées uniformes, avec une seule couleur, teinte ou palette (ex. : nuances de brun) dominante dans le secteur.

Mélange (complémentaire): Présence d’une variété de couleurs dans la localité, mais celles-ci sont de ton similaire (ex. : couleurs pâles) ou elles sont complémentaires (ex : nuances de crème et brun).

Mélange: Le secteur présente des couleurs différentes ou incompatibles qui forment une coloration variable du secteur (ex. : rose, bleu et vert).

Ces caractéristiques informent le cadre de sélection des sites d’antennes quant au type d’environnement dans lequel s’inscrira le bâti d’antenne à concevoir. Elles serviront ensuite à guider la conception vers des choix préférables pour cet environnement.