6. ASDF - Sensibilité visuelle

Indépendamment du paysage ou de la conception du projet de site, la visibilité du site pour la population des environs constitue un facteur fondamental dans l’évaluation du degré d’impact visuel qu’aura le projet.

Comme nous l’avons décrit à la page précédente (Recommandations), l’index de sensibilité visuelle établit la visibilité du projet de site. Il se combine au pourcentage de compatibilité du projet pour former une mesure quantitative de l’impact visuel.

Veuillez noter que même un site mal conçu par rapport au paysage environnant peut avoir un faible impact visuel s’il se trouve dans un endroit reculé, loin des voies d’accès principales et des secteurs à forte densité de population. À l’autre extrême, un projet fortement compatible avec les environs, dans lequel on a tout fait pour réduire son impact visuel, peut tout de même « sauter aux yeux » s’il se trouve dans un endroit hautement fréquenté, sans végétation ni autres bâtiments avec lesquels se fondre (par exemple : un grand champ plat exempt de boisés ou de bosquets). C’est dire qu’il faut réfléchir à la pertinence du lieu choisi en matière d’impact visuel.

La sensibilité visuelle s’évalue selon les 6 facteurs suivants.

Visibilité

4: Site très visible (ouvert).

3: Des échappées importantes et de grands couloirs relient le site au paysage environnant.

2: Des points de vue et des échappées relient le site au paysage environnant.

1: Aperçus entre les bâtiments et à travers la végétation.

PROÉMINENCE (à hauteur des yeux)

4: Le site est proéminent dans la ligne visuelle.

3: Le site est élevé dans la ligne visuelle.

2: Le site se trouve au-dessus de la ligne visuelle.

1: Le site est hors de la ligne visuelle.

ACCÈS (durée)

4: Constamment visible dans les environs.

3: Partiellement visible, quelques écrans.

2: Quelques aperçus lorsqu’on se déplace dans le paysage.

1: Points de vue précis à des endroits statiques.

COMMUNAUTÉ (fréquentation)

4: Site très fréquenté.

3: Site moyennement fréquenté.

2: Site peu fréquenté.

1: Visiteurs occasionnels.

INFRASTRUCTURES EXISTANTES

4: Aucune.

3: Éléments isolés (lampadaires, petites lignes électriques, services).

2: Groupes d’éléments (éclairage routier, grosses lignes électriques, services).

1: Grosses infrastructures (lignes de distribution électriques, éclairage autoroutier, gros pipelines).

REPRÉSENTATION CULTURELLE

4: Quartiers classés culturels ou paysages entrant dans une catégorie désignée.

3: Points d’intérêt distinctifs et particularités reconnues.

2: Particularités remarquables et paysages importants.

1: Aucun élément d’intérêt.

La note ainsi obtenue permet de quantifier la visibilité du site par rapport aux caractéristiques du paysage environnant. Il s’agit de la dernière étape dans la détermination du degré d’impact visuel.